dimanche 29 mars 2009

You get what you pay for

On m’avait prévenue que Nha Trang pullulait de pickpockets. Le soir, il est préférable de trimballer l’essentiel seulement, spécialement à la sortie des bars. Je me promène donc avec un minimum d’argent et ma clé de chambre dans ma brassière pour avoir les mains libres et m’afficher comme une mauvaise cible. Sans être parano, je suis une voyageuse prudente.

Une autre caractéristique de Nha Trang, qui somme toute est une très belle ville avec une plage magnifique, est l’abondance de SPA et de salons de massage. Les prix varient de 10 à 20$ pour 1 heure de massage d’un endroit à l’autre, en fonction de la propreté et de la spécialité de chacun. Ce que j’ai appris à mes dépends cette semaine est que la plupart des endroits « économiques » offrent des services en extra, comprendre ici des « happy ending » pour les clients masculins.

J’imagine donc qu’étant une femme, je suis une moins bonne cliente pour ce genre d’endroit. Enfin, je suis passée devant un endroit qui semblait légitime et qui affichait le massage d’une heure pour 7$ : ok j’entre. Je ne traînais pas de sac ; je n’avais que quelques dollars dans mes poches. Dans la salle, on me laisse me déshabiller et mettre mon linge en pile sur une petite table. Je prends soin de mettre les pantalons en dessous de mon chandail et de mes lunettes. Le massage débute.
-« Kessé ça? » me dis-je.

C’est le pire début de massage de ma vie. Aucune technique, aucune pression. Je réalise alors que je suis probablement dans un endroit à « happy ending » mais bon, que faire? J’ai payé pour 1 heure, ils vont quand même me faire le massage! Après 10 minutes, la fille arrête et sort de la pièce. Une autre entre et prend la relève. Elle n’est pas meilleure masseuse.
-« Shit, ça va mal mon affaire ».

Je commence à être frustrée d’avoir payé pour de la pareille merde. Dix minutes passent et la fille sort de la pièce. Un homme entre.
-« Shit shit et re-shit. C’est quoi cette bouette??? ».

Et c’est là, en sortant ma tête du trou de la table pour voir qui entrait que j’ai vu…. MON PANTALON EST RENDU SUR LA TABLE DE MASSAGE!
-« Les tabarnak, ils veulent voler mon argent! Ok, qu’est-ce que je fais? Je geule, je panique, je me pousse en courant sans me rhabiller? »

Ça va vite dans ma tête. J’opte pour la confrontation. Le gars me répond que mon pantalon était là quand il est rentré.
-« Maudit menteur… »

Finalement, je me relève, je tâte mes poches : l’argent semble encore y être. Ils n’ont pas eu le temps de me voler! Ça a passé proche en maudit, mais j’ai été plus vite qu’eux. Je prétexte être malade et je mets fin au massage en deux temps trois mouvements et je sors de là sans attendre mon reste.

Ça c’était hier.

Je suis sortie prendre un verre dans un lounge en soirée et j’ai raconté ma péripétie à un anglais sympathique qui travaille là. Il a tellement ri de moi, que pour se faire pardonner il m’a présenté la gérante d’un vrai SPA dans le coin. Un endroit 5 étoiles, brillant de propreté et charmant comme tout. Des chutes d’eau, des installations modernes mais traditionnelles, tous les soins possibles. Et en plus, chaque salle possède une petite fenêtre dans la porte et les gérants s’assurent qu’aucun « extra » n’est offert aux clients. J’y suis allée cet après-midi (pour me rassurer, pour faire passer la pilule, toutes les excuses sont bonnes pour se payer un vrai bon massage)… La gérante, une vietnamienne de Calgary qui vient de déménager ici, m’a donné un gros rabais sur mon body scrub et mon massage.

En deux jours donc j’ai vraiment vécu les deux extrêmes et je vois d'un oeil nouveau l'expression "You get what you pay for".

Je vous laisse sur quelques photos de Nha Trang, qui est une très jolie ville avec une belle plage. Je ne voudrais pas que mon histoire vous enlève le goût d’y aller! Demain je quitte pour Hoi An en train. J’ai hâte!
Bar flottant pendant une journée sur un bateau

Des suédoises vraiment sympa rencontrées sur le bateau

La plage de Nha Trang


Un vrai bon déjeuner dans un bistro français

Nha Trang


4 commentaires:

Linda a dit…

J'ai probablement autant rigolé que le Sir anglais en lisant ton histoire, mais, j'ai été décue... Rendu a ton masseur qui entrait j'ai commencé a anticiper que tu allais te faire offrir toi aussi un happy ending. Dommage, j'aurais bien aimé lire ta réaction a ca. :P
Non seulement ils étaient des abuseurs de touristes mais en plus ils sont sexistes!! pfffff

Sans blagues, contente que tes mésaventures finissent bien. C'est pratique des fois être prudente au risque d'avoir l'air parano. Tu vois, apres ce voyage, tu vas être prette a devenir une mère! C'est tu pas merveilleux ca? ;)

Il y a une chose que je comprends pas...en vacances a faire de la plage et lire des livres...t'avais vraiment besoin d'un massage? :P

Coffee_c a dit…

Écoute ma belle, j'ai besoin de massages, malgré la lecture et la plage, pour faire face au méga-stress engendré par tous les courriels que je reçois des gens qui travaillent à la maison. C'est difficile tu sais, d'entendre des histoires de job. En-tout-cas, moi ça me tend les muscles. :-P

Pour ce qui est de devenir maman... sans commentaire.

lol
xxx
Annie

Vivian a dit…

Oh là là, que c'est magnifique, mais que de péripéties... un peu effrayant, mais ça fait de belles histoires à raconter plus tard ;)

Je suis contente que tu aies eu droit à un super massage de luxe, you deserve it!!!!

Et en passant, je suis à la recherche des photos de cupcakes de Séoul, je t'envoie ça si j'en trouve..

I MISS YOU!

xx

Guylaine a dit…

Tes photos sont tellement belles que ça nous donne l'envie d'y aller tout de suite malgré tes aventures. Et puisque que nous tu nous en parles, ça va faire de nous des meilleurs voyageurs ;-)