jeudi 19 mars 2009

Les 9 dragons et la plage enchantée

-Saigon-

Depuis mon arrivée au Vietnam, j’ai passé quelques jours à Saigon avec Alex, un ami du secondaire qui était ici en même temps que moi. J’ai visité quelques attractions touristiques (musées, monuments historiques, etc.), fait du lèche vitrine (car pas de place dans mon sac pour des achats), me suis fait masser quelques fois (10$ pour 1 heure) et j’ai également bien mangé et bien bu, principalement dans les petites places locales et typiques.

La fraîcheur est ce qui selon moi décrit le mieux la nourriture vietnamienne. De bons ingrédients, beaucoup de légumes et des viandes grillées succulentes. Sans oublier la sauce poisson et les piments chili qui sont les à-côtés indispensables à chaque repas. J’ai découvert les Phô (prononcé « Fa »), qui consistent en une soupe de nouilles avec de la viande et/ou des légumes, ainsi que des herbes fraîches et parfois un œuf cassé sur le dessus. Malgré la chaleur oppressante, c’est un pur délice – nourrissant et pas cher du tout-. Les grillades de porc servis avec du riz et des légumes sont également une bonne valeur monétairement, et je réalise à quel point j’aime ça ici plus qu’à la maison. Les restaurants qui servent des plats de riz (choix de grillades de toutes sortes pour l’accompagner) annoncent « Com » sur leur enseigne, ce qui signifie « Riz ».

-Delta du Mékong-

Après Saigon, je suis allée visiter le Delta du Mékong en deux petites journées. Ce dernier est ici appelé les 9 dragons car le cours d’eau se sépare en 9 branches au Vietnam avant de se déverser dans l’océan. Nous y sommes allés en bateau, ce qui en soit était un point fort pour moi qui est complètement folle de l’eau, et plutôt effrayée par les routes et les autobus. Cette région du Vietnam est luxuriante de végétation et de cours d’eau de toutes sortes, et beaucoup de gens habitent les petites îles où sont cultivés les fruits tropicaux et les légumes, îles qui bordent le « main land » où les plus grandes villes se trouvent. Et les taxis sont des bateaux! Pour ajouter à mon bonheur, nous avons eu la chance d’habiter sur une petite île, dans une famille qui a un jardin magnifique et qui nous a laissé participer à la cuisine.

La nourriture était trop abondante, mais absolument délicieuse. Nous avions du poisson, un plat de crêpe farcie aux crevettes et légumes, ainsi que des rouleaux de printemps à tomber par terre. À mon grand étonnement, leurs rouleaux sont à cheval entre nos rouleaux de printemps (froids et avec une feuille de riz) et les rouleaux impériaux (frits). Ils font tout d’abord frire les petits rouleaux (farcis de porc, poulet et crevettes), puis prennent une feuille de riz dans laquelle ils mettent le rouleau frit, des concombres, de la menthe, de la salade et des nouilles. Puis ils roulent le tout et trempent ce gros rouleau dans la sauce de poisson (nuoc nam). Le contraste du chaud et du froid, du frit et du frais, des différents types de « croquants » est vraiment réussi et j’ai eu de la misère à m’arrêter! J’ai également goûté à des cigales frites et c’était vraiment meilleur que ce à quoi je m’attendais.

Malheureusement, je ne peux pas dire autant de bien de l’alcool local. Ils appellent ça le ‘happy water’, ce qui selon moi est un nom absurde compte tenu du mal de tête que ce breuvage m’a procuré…même en en buvant que très peu (je le jure!!!). Il s’agit d’un vin de riz que les gens font eux-mêmes. Bref, un peu comme notre alcool frelaté de patates. Complètement mauvais… rien à voir avec le sake qui est un de mes alcool préféré.

Enfin, après avoir dormi mon mal de tête, je me suis réveillée fraîche et dispose pour aller visiter les marchés flottants, qui sont…euh…justement des marchés sur l’eau. Nous avons eu la chance d’être dans une région extrêmement peu touristique, donc avons eu droit au spectacle du vrai commerce en bateau, avec tous les marchants qui viennent échanger leurs produits frais (fruits et légumes seulement). C’était vraiment tout un spectacle et j’en ai apprécié chaque minute.

-Mui Ne-

Après le delta, nous sommes revenus à Saigon pour 2 jours, juste à temps pour célébrer la St-Patrick et mon départ vers le nord…seule. Pour la première fois depuis Montréal, je suis maintenant seule avec moi-même, à Mui Ne, village avec une plage de 10 km de sable blanc. C’est le paradis du kite surfing et des resorts de plage. Je me suis installée dans un tout petit complexe hôtelier directement sur la plage et je compte relaxer au son des vagues pour une grosse semaine. C’est dur la vie, n’est-ce pas?

Au programme : lecture, jus de coconut et baignade. Bien sûr, qui dit plage, dit également fruits de mers… HUMMMM! J’ai mangé des grosses crevettes grillées sur le BBQ hier soir avec un bon (en fait 2 bons) verres de vin blanc. Tout ça pour moins de 10$ canadiens. Le paradis. Ce soir, je me paye un gros homard d’un kilo, avec peut-être plus de 2 verres de blanc, question de bien finir ma première vraie journée de plage qui a débutée à 8h00am.

Pour bien accompagner ce paradisiaque décor, je suis en train de lire le livre « The Beach », duquel est inspiré le film avec Léonardo. Je vous le suggère, c’est bien écrit et encore meilleur que le film.

D’ici là, je vous lève mon verre à la vietnamienne en disant 1-2-3-cheers : « Mot Hai By Yo »!
Je vous enverrai des photos bientôt. Ma connection est trop lente pour le moment.

5 commentaires:

Marc a dit…

Wow, la vie est bien dure pour toi !!
Quand tu lèves ton verre de blanc avec tes fruits de mer, j'espère que tu as une bonne pensée pour ton vieux papou, cardiaque, quasiment sur son lit de mort (OK .. çà aurait pû arriver ...)

Bon séjour au Vietnam ma poulette.

Roberte a dit…

Ouin, y'a du monde chanceux!

esther a dit…

Que c'est joli, tes textes, que c'est charmant de te lire. Merci Annie de nous faire partager toutes ces expériences uniques. Je me souviens du Delta du Mékong... aventure que nous avions trouvée très romantique dans notre petite chambre style film Indochine, avec le ventilateur au plafond... puis la salle de bain «tout en un» (étrange que le papier-cul ne se mouille pas à proximité de la douche...) as-tu dégusté le snake wine... nectar très populaire dans le coin... Je revois les cruches remplies de serpents disposés en spirales sur le comptoir du resto! profite bien de ton séjour au bord de la mer, et prépare-toi pour le voyage direction nord, en bus? ils sont confortables avec clim, ce sont les routes le problème... toujours en chantier. ah oui! nous partons pour la Chine le 6 avril prochain. (j'ai suivi tes conseils, j'ai vendu le canapé du séjour...) j'ai hâte de te lire! bisous, EstherXXX

GenP a dit…

Salut,
Que de souvenirs!! J'avais adoré Mui Ne, en 2003 il n'y avait pratiquement rien, et en 2006 ça avait complètement changé, donc en 2009 je peux imaginer. Je suis bien contente de voir que tu en profite au max ;-)
Voici le nom de l'hôtel à Hoi An: Thien Thanh Hotel dont 'adresse est: 16 Ba Trieu St.
Hoi An, Quang Nam.
Prends un verre à ma santé. Il y a une copie de cette hotel à deux pas de là, mais c'est vraiment le Thien Thanh Hotel qui vaut la peine, c'est là que j'ai fait une folle de moi, malade comme un chien, pliée en deux et réclamant une chambre presque les yeux pleins d'eau, je pense que même mon chum trouvait ça drôle.

Vivian a dit…

Ça fait rêver de te lire... amuse-toi bien, repose-toi, profite de la plage, et continue de décrire la nourriture locale, tu mets l'eau à la bouche!

xx