jeudi 12 mars 2009

Naked Australian Girl in Onsen


À part la cuisine locale, les sites historiques à visiter et les paysages du pays, les rencontres que l’on fait dans un périple restent partie intégrante de l’expérience globale. Peut-être est-ce à cause du contexte « extra » ordinaire dans lequel on se trouve, mais je constate que les relations se développent à un rythme plus rapide qu’à la maison. C’est vrai qu’on a souvent plus de temps pour converser, que notre attention est ciblée sur la nouvelle personne et qu’on a certaines choses en commun, du moins pour le fait qu’on a chacun un intérêt particulier pour l’endroit où on se rencontre.

Bref, quand on est chanceux, en plus des magnifique (ou drôles) souvenirs que l’on a, on garde des amitiés aux quatre coins du monde pour longtemps.

Jusqu’à présent, j’ai fait la rencontre de quelques spécimens (entre autre):

La première, et Guylaine peut en témoigner, est une australienne que nous avons rencontrée lors de notre premier onsen (bain public) à Tokyo. Elle nous a posée une question dans le vestiaire, pendant qu’on commençait à nous sécher. Imaginez la scène : serrer la main d’une inconnue à poil et raconter son histoire de tour du monde. Et elle de me proposer (en moins de 2 minutes de conversation) de lui téléphoner quand je serais en Australie avec la promesse de m’héberger si j’en avais besoin. Elle a ensuite pris papier-crayon et m’a donné ses coordonnées, en prenant soin d’écrire « Naked australian girl in onsen » avant son adresse. Inutile d’ajouter que mon seul souvenir d’elle est le ridicule de la scène…qui a durée environ 5 minutes en tout.

J’ai cependant eu la chance de rencontrer Caitlin et Ryan, que je vais certainement contacter respectivement en Australie et en Angleterre. Deux personnes complètement géniales, avec qui j’ai beaucoup d’affinités et avec qui j’ai eu des discussions comme on en a rarement même avec nos ami(e)s les plus proches.

Caitlin, qui revenait d’un an en Angleterre et dont le visa de travail était expiré et devait donc retourner chez elle. Lors de notre première conversation, elle a pleuré pendant 1 heure car elle venait de laisser son amoureux anglais là-bas, chose que je pouvais comprendre très bien. Je lui ai remontré le moral un peu en faisant des conneries comme espionner l’intérieur d’un restaurant par le trou de la serrure et faisant un saut incroyable quand la porte s’est ouverte sur un japonais géant qui me regardais méchamment.

Quant à ma rencontre avec Ryan, un anglais de 22 ans en voyage au Japon pour 2 mois, je l’ai mis au défi de venir avec moi à la recherche d’un restaurant qui sert le cœur de grenouille encore battant (que nous avons trouvé mais la grenouille n’était pas en saison). Depuis cette soirée, nous avons gardé contact et nous sommes rejoints dans une autre ville plus tard pour une journée de visite et de conversation vraiment passionnante. J’ai donc un ami à Bath, chez qui je pourrai habiter quand j’y serai l’automne prochain.

Cette semaine, je rejoignais mon ami Alex du secondaire qui est ici à Saigon pour quelques semaines. Il m’a présenté une amie à lui (Sabrina) qui est vietnamienne mais qui a habité près de Seattle pendant plusieurs années, plus précisément à Olympia, endroit où habite également un gars que j’ai rencontré à Amsterdam en 2001 et avec qui je suis toujours en contact. Évidemment, il fallait encore une fois prouver que « le monde est petit » : elle connaît très bien mon ami Walker. Quelle coïncidence!


Finalement, j’ai fait la connaissance d’un vietnamien de 47 ans (mais que j’aurais pris pour un mec de 31 maximum!) dans l’avion entre Hong Kong et Saigon. Malgré un retard d’une heure, je n’ai pas vu le temps passer car j’étais absorbée par la vie palpitante de ce chanteur qui habite L.A., mais qui venait tourner un vidéoclip ici. Il m’a raconté qu’il a fait partie des « boat people » qui ont fuit la guerre au Vietnam en bateau. Après 2 mois à se faire refuser l’entrée dans quelques ports, et avoir épuisé les réserves de nourriture qu’il avait, il a été secouru par les Nations Unies, qui l’ont amené dans un camps de réfugiés. Il a été extrêmement chanceux car ces camps étaient pleins depuis longtemps mais ils l’ont laissé entrer quand même. Pendant ces 4 ans (!!!) dans le camp, il a réussi à se faire payer pour enseigner l’anglais aux autres vietnamiens. Quand la guerre a cessée et qu’ils ont retourné les vietnamiens dans leur pays, il a réussi à obtenir la citoyenneté américaine grâce aux gens qui l’avaient embauché au camp. Quelle expérience de vie, et quelle énergie cet homme a! Je me souviendrai de lui pour longtemps.


Kim, Sabrina et Lauren à Saigon


Mon ami Alex, cette semaine à Saigon

Ma chum Vivian (à ma gauche) et ses copines profs d'anglais à Séoul

Ryan, l'anglais rencontré à Tokyo

Toute la gang avec qui nous sommes partis à la recehrche du coeur de grenouille

Emma, notre coloc de chambre australienne rencontrée à Beppu, Japon (inutile de dire que je n'ai aucune photo de la naked australian in onsen...)

6 commentaires:

Roberte a dit…

Je croyais que c'était moi la championne des chroniqueuses! Intéressant en plus! Comme disent les francais, "bonne continuation"

Marc a dit…

On aura tous compris que tu voulais dire ''à gauche sur la photo'' mais çà veux dire ''à ma droite immédiate''
quand tu mentionnes ta chum Vivian à Séoul et ses amies prof. d'anglais.

Bon, assez de nit-picking pour aujourd'hui... ( heu c'est Vivian mais ne dervrait-elle pas s'appeler Vivianne ??) bon ASSEZ !! mais chronique vraiment intéressante ...

Pou
XXXX

Coffee_c a dit…

Vivian s'écrit comme ça. Faut se plaindre à ses parents si t'aimes pas ça...

:-)

WHYMBEE a dit…

pas de photo de la naked australian girl in onsen?

Vivian a dit…

Haha!! Mon père est anglophone, alors Vivian c'est... Vivian... ;)

Quelles belles histoires de rencontres, ça me fait repenser aux miennes!

J'adore notre photo, je te la vole, ok?!

I miss you!!!!!!!!! Prends soin de toi xx

Guylaine a dit…

JE TÉMOIGNE... (avec un peu de retard). J'avoue que cette rencontre à nu fût assez drole!!! Est-ce que tu penses la contacter? Si oui, tu devrais peut-être vous retrouver nue pour être certaine de vous reconnaitre!!!!