mercredi 27 mai 2009

Saliver à profusion

Singapour.

En attendant mon sac à l’aéroport, j’ai pris un dépliant intitulé « Best of Singapore’s Food – Discover flavours that are MOUTHWATERING beyond words ». À la première page on pouvait y lire: « Our passion for food borders on the obsessive and we have been known to seek out the best local fare at all hours of the day and night.”

J’ai eu la chance d’être témoin de cette passion unique aux singapouriens. Plus que toute autre culture que j’ai pu observer, le quotidien des gens d’ici et une majorité de leurs conversations tournent autour de la nourriture. Je n’ai pu m’empêcher de penser aux hobbits (pour les non-initiés : ce sont de petites créatures joviales qui mangent sans cesse dans le Seigneur des Anneaux). Sans le surplus de poids et les pieds poilus bien entendu…

Il y a deux mois, lors d’un dîner solitaire à Hoi An (Vietnam), j’ai rencontré 3 filles hyper sympathiques de Singapour en escapade de quelques jours entre amies. Nous avons gardé contact en prévision de ma visite ici et fidèles à leur promesse, elles m’ont rejointe hier soir sur Orchard Road pour souper. Cette soirée figure maintenant dans mon Top 3 des meilleures sorties depuis de début du voyage.

Nous avons débuté par nous rendre dans un « Hawker Center » appelé Newton Circus. Le principe du Hawker Center consiste en une panoplie de petits comptoirs en plein air, servant chacun différents mets. On débute par se choisir une table et on va ensuite d’une échoppe à l’autre pour choisir ses plats et les rapporter à la table. Un peu comme les foires alimentaires de centres d’achats, mais avec du charme, en plein air et sans le fast-food habituel.

Un verre de jus de sucre de canne à la main, mes nouvelles copines se sont donné pour mission de me faire découvrir chacune des spécialités locales. Le résultat : un festin d’environ 10 plats différents que l’on a partagés jusqu’à être complètement rassasiées. En passant, il faut savoir que Singapour est un mélange assez unique de cultures. Chinois, Malaisiens, Indiens et Arabes ont laissés leur marque de manière assez indélébile dans l’histoire du pays et leurs influences se retrouvent forcément, et pour mon plus grand plaisir, sur la table.

Voici une liste non exhaustive des plats que j’ai savouré au Newton Circus :

-Otak-Otak : Pâte faite de poisson (traditionnellement maquereau) et d’épices (turmeric, citronnelle, chilis, oignons, crème de coco) et cuite sur le BBQ dans une feuille de banane. Ça sent bon, ça goûte le ciel, c’est vraiment un met unique que je dois apprendre à cuisiner. Miammmmmm….

-Omelette aux huîtres : Tout simplement la meilleur omelette de ma vie (OK, OK, riez tant que vous voulez… c’est la MEILLEURE de ma vie pour vrai!). Les grosses huîtres à peine cuites fondaient dans la bouche et avaient la texture du beurre qui se mélange dans les œufs et les diverses épices.

-Fried Hokkien Prawn Mee : Il s’agit d’un plat de nouilles aux crevettes qui semble plutôt fade au regard, mais qui a un goût vraiment unique à cause de l’ail et du bouillon de viande dans lequel les nouilles sont cuites. On y ajoute un peu de jus de lime avant de servir. Pas un met à se jeter par terre, mais tout de même digne de mention puisque c’est un des plats les plus courants ici.

-Raie à la vapeur avec pâte de chili : Le goût très puissant de la raie est bien balancé par une riche sauce de chili qui l’accompagne. À noter que la viande était super tendre et qu’on mange également la peau. Unique comme plat. Une découverte pour moi.

-Satay et riz collant : De bonnes petites brochettes de bœuf avec une sauce aux peanuts pas très piquante mais savoureuse.

-Chicken Rice : Un plat de riz qui semble blanc. Un plat de poulet qui semble bouilli et fade. Quand on y goûte, c’est tout le contraire : plein de saveurs qui se mélangent dans le poulet et le riz. Le tout est cuit avec plein d’épices, dont du gingembre frais et de l’ail. On peut aussi tremper les morceaux dans 3 sauces différentes pendant qu’on déguste pour un peu plus de « kick ».

-Rojak : Le plat le plus étrange que j’ai goûté ici. Il s’agit d’une « salade » composée de fruits et légumes (concombres, ananas, fèves germées, pommes) à laquelle sont ajoutés des morceaux de yu tiao (de la pâte à beigne frite dans l’huile). Ils mélangent finalement le tout dans une sauce composée de morceaux d’arachides, de chili, jus de lime, sucre et de pâte de crevettes. C’est très bizarre, mais meilleur que ça semble avec ma description.

-Ice Kachang : Le dessert préféré des filles est en fait une montagne de glace (comme de la slush) sur laquelle sont ajoutés des sirops de fruits et de sucre, ainsi que du blé d’inde en crème. Au fond du bol, on découvre finalement des fèves rouges sucrées ainsi que des noyaux de palmiers. Imaginez ma tronche à la vue de cette horreur arriver devant moi ! J’ai dû goûter chacune des parties et franchement, ce n’est pas ma tasse de thé.

Après ce festin du siècle, pour lequel j’ai été généreusement invitée faut-il préciser, on monte dans la voiture et je crois qu’on se dirige vers un endroit pour prendre un verre. Erreur… On s’en va prendre le « Second Dinner » (et non le second breakfast pour les mordus de Tolkien) dans un beau restaurant, sur une terrasse magnifique sur Dempsey Road où pleins d’arbres matures entourent une panoplie de restaurants, bars à vin et cafés. Après quelques verres de thé chinois pour digérer, la serveuse apporte un énorme bol avec un gros crabe. Le « Chilli Crab » est en quelques pièces et flotte dans une mer de sauce d’ail et de chili qui est extrêmement goûteuse, mais pas trop piquante. Cela complémente magnifiquement le goût du crabe et en fait un mets vraiment exceptionnel.

Après tout ça, nous nous sommes promenées en voiture dans la ville et les filles m’ont reconduite à la porte de mon hôtel vers 11h30pm. Avant que je quitte, elles m’ont proposées de nous revoir ce soir pour terminer mon initiation culinaire. Vous comprenez maintenant leur passion de la bouffe? Pour s’assurer que je n’oublie rien, elles me prennent en charge. Et je ne demande pas mieux…!



Chicken Rice


Renée et Yvonne

Ice Kachang

Raie

Pâte de poisson, ailes de poulet, satay et riz collant, omelette aux huîtres

Karena, Yvonne, Renée et moi dans le Newton Circus Hawker Center

3 commentaires:

Roberte a dit…

Ca semble effectivement un super repas et de la belle compagnie!

GenP a dit…

Finalement ta voie c'est critique culinaire, je sais tout le monde doit te l'avoir déjà dit, mais sincèrement c'est un pensez-y-bien, surtout avec Internet.
La bouffe est effectivement excellente à Singapour, j'avais adoré, tes descriptions le rendent très bien. Quand j'étais en Indonésie je mangeais du Otak Otak plusieurs fois par semaine, j'avoue que je m'en suis "écoeurée" un ti peu. Otak = cerveau en passant.
Terimakasi pour continuer à être aussi intéressante après plus de 4 mois.
J'ai adoré tes choix musicaux selon les "moods".
Bisous

Vivian a dit…

Wow, tes descriptions sont exquises!!! Sérieusement, tu devrais considérer une carrière en critique culinaire, tu me donnes l'eau à la bouche!

Le Ice Kachang- c'était un dessert populaire en Corée... et oui, je le qualifie aussi d'une 'horreur'... ouach, une tonne de glace avec des fèves rouges... non merci :S

mais le reste semble tellement bon!