mercredi 23 septembre 2009

Delicioso!

S’il y a un élément qui m’attirait en Espagne, c’était a priori la bouffe.

Le concept du tapas –petites portions- permet de goûter à plusieurs mets au cours d’un même repas, sans avoir à picosser dans l’assiette des autres et se faire traiter de mouette-à-McDo. Croyez-moi, une passionnée de gastronomie qui a du culot se fait donner des noms encore moins charmants par moments…

Toujours est-il qu’ici la question ne se pose pas : je peux laisser libre mon appétit pour les différentes saveurs sans crainte de gêner mes nouveaux amis. En quelques jours à Madrid, j’ai savouré du délicieuxjamon iberica (jambon qui ressemble au proscuitto italien mais tranché un peu plus épais), des olives à la tonne, du chorizo (saucisson épicé), une morcilla absolument savoureuse (boudin), des gambas ajillo(crevettes dans l’huile et l’ail), différentes variations du bacalau (morue) et la liste s’allonge de repas en repas. Et si on a la patience de chercher un peu, on peut découvrir ici des bars où les tapas sont gratuits à l’achat d’une consommation d’alcool. Donc pour 2 euros, on a un bon verre de rouge et un tapas au choix.

Les vins espagnols sont aussi forts bons. Je ne sais pas comment j’ai pu exclure cette région de mes achats à la maison, sans doute par ignorance et parce qu’on connaît mieux les français, italiens et australiens. Enfin, j’ai bu beaucoup de Rioja ainsi que de la véritable sangria. Oubliez la recette québécoise infecte du ¼ 7-up, ¼ jus d’orange et ½ de vin rouge… ici le pétillant est produit par la macération des fruits et c’est tellement meilleur!

J’ai découvert le Mercado San Miguel un peu par hasard hier soir, avec une Colombienne élevée au New Jersey et aussi passionnée des arts culinaires que moi. Nous sautillions de joie à la vue des étals et courrions d’un à l’autre pour goûter à tout. Soirée dispendieuse en somme, mais tellement agréable! Les Madrilènes étaient rassemblés pour ce qui semblait être un 5@7 (mais vers 22h00) et des tapas en quantité nous passaient sous le nez de tous les côtés. C’était vraiment un moment privilégié d’être au milieu de tous ces gens et de leurs amis et de les entendre parler en espagnol et rire, et être heureux. Car s’il y a une chose qu’un tel endroit dégage, c’est le bonheur. Celui d’être bien entouré et de savourer des délices multicolores avec un bon verre de vin.

Je suis heureuse d’être en Espagne.


Mercado San Miguel avec Nathalie

Saumon et Bacalau

Mercado San Miguel

Jamon et Morcilla

Musée du Jamon

Gambas ajillo

1 commentaire:

A. Lapalme a dit…

Salut! J'étais au même marché cet été. Leur sangria est délicieuse! Mange du jamon et du fromage manchego a profusion...c'est tellement bon! Enjoy!