dimanche 3 janvier 2010

Le réveil

Presque trois mois se sont écoulés depuis mon fatidique vol Londres-Montréal. Trois mois de silence de ma part dans ce blog. Comme un long coma pendant lequel j’ai rêvé sans vraiment être consciente de ce qui m’arrivait. La machine de ma vie a continué d’envoyer des signaux à mon cerveau et mon corps a suivi ce rythme endiablé presque comme sur le pilote automatique.

Je me réveille en 2010 et je constate que tout est différent d’en 2009. À pareille date l’an dernier, je me préparais à quitter Montréal. Je me délestais de mes attaches, de mes possessions, de mon quotidien rassurant. J’étais excitée et une liberté intense m’appelait de toutes ses forces et je ne résistais pas. Je me jetais dans ses bras en toute confiance.

J’ai vécu la plus belle expérience de ma vie! Vous en avez été témoins de loin, mais laissez-moi vous confirmer que de proche, c’était jouissif chaque seconde. Je l’ai déjà dit, mais je le répète : J’ai pris, CHAQUE JOUR, le temps de réaliser que je vivais une aventure magique. Chaque matin, je me réveillais avec le goût de la liberté dans la bouche et j’en frémissais de plaisir. En rétrospective, je réalise que c’est ce sentiment-là qui a valu les 27 600$ que j’ai dépensés. Et ça en a valu chaque dollar.

You get what you pay for

J’ai écris un texte en mars qui s’intitulait “You get what you pay for” et qui relatait une loufoque tentative de massage au Vietnam. Dans ce contexte, c’était vrai que payer plus ou moins avait une incidence sur la qualité des services rendus. Mais quand je regarde ce que mon investissement total m’a rapporté au cours de ce voyage, je constate que j’ai dépensé bien peu pour toute l’expérience de vie gagnée en 2009.

MINI BILAN

- CARPE DIEM : Je pense que l’absence de stress et la longueur du voyage sont au cœur des meilleurs moments. Savoir qu’on ne retourne pas travailler sitôt le périple terminé est un grand réconfort. On sait qu’il reste du temps et ça permet de concentrer son énergie sur le moment présent.

- COUP DE CŒUR : Le Japon dans son ensemble est le pays que j’ai préféré. J’en ai parlé de long en large déjà, mais je réitère que l’histoire via l’architecture ancienne et moderne, la nourriture absolument fabuleuse, « l’hyper-politesse » des gens, la langue mélodieuse et la propreté omniprésente en font un pays qui m’enchante et m’intrigue. J’y retournerai encore et encore dans les années à venir !

- SURPRISE : La Nouvelle-Zélande a été sans doute ma plus grande surprise. Les seules références que j’en avais étant le Seigneur des anneaux et la compétition entre l’agneau du Québec et le leur. En visitant ce pays magnifique, je suis restée sidérée par la beauté (et la grandeur !) de la nature. Mes expériences marquantes : tremblement de terre et hélicoptère sur le Fox Glacier. Les gens sont aussi tellement gentils… Les Australiens sont sympathiques certes, mais les Néo-Zélandais sont vraiment charmants et moins fendants que leurs voisins. C’est comme les gens de la ville de Québec face à ceux de Montréal. Iriez-vous passer un mois avec Régis Labeaume ou le maire Tremblay ? Voilà.

- MOMENTS SURRÉALISTES : Il y a des instants pendant lesquels on se croirait dans une autre dimension...

Lever du soleil dans la Baie d’Halong au Vietnam, quand tout le monde dormait et que j’étais seule sur le pont du bateau avec une clope et que la brume et l’air salin m’enveloppaient. WOW.

Au top du glacier en Nouvelle-Zélande, dans la neige éternelle et pure, en plein soleil après une ascension vertigineuse en hélico.

Seule en trekking devant les rizières vietnamiennes de Sapa avec la chanson Teardrop de Massive Attack dans les écouteurs.

En plein marché local de bouffe, n’importe où en Asie. Un tourbillon d’activité, d’odeurs et surtout, de couleurs !




   COUVERTES PERSONNELLES : J’ai appris des choses sur moi (oui, oui !) pendant ce voyage… J’aime le trekking, le yoga & la photo. Je ne capote pas face au manque de possessions matérielles. Je ne suis pas « ennuyeuse ». Je serai excellente à la retraite (un don je vous dis ! lol). J’aime me sentir comme une étrangère. Je suis dingue des bateaux. J’aime la ville de Londres. Les coquerelles ne me dérangent pas outre mesure.



- LES MEILLEURES BOUFFES : Que serait un bilan dans ce blog sans une liste des repas-phares de mon expérience ? À ce titre, voici ce qui m’a le plus allumée les papilles en 2009 :

o Le sushi du fish market de Tokyo, le plus frais au monde
o Les dim-sum du restaurant Metropol à Hong Kong, diversifiés et succulents
o Canard de Pékin à Shenzen, dépecé à la table avec une peau si croustillante
o Le Pho vietnamien (soupe de nouilles), avec une tonne de fines herbes fraîches et un œuf cru cassé dedans juste avant de servir
o Toutes les salades-repas pleines d’avocats et de mangue que j’ai dégustées en Australie
o L’agneau de la Nouvelle-Zélande, tous les plats que j’ai mangés
o Les tapas espagnols, spécialement la Morcilla (boudin noir) qui fond dans la bouche et le Bacalau (morue) sur des croutons frais
o Les scones anglais à Oxford, sur leur beau plateau d’argent et accompagnés de « clothed cream » onctueuse

Sur le coup de minuit

L’année 2010 s’amorce tout de même en beauté, malgré une légère déprime quand je regarde mes photos. Peut-être est-ce un peu pour cette raison que je vous ai délaissés pendant si longtemps... par peur de vouloir repartir tout de suite. Fort différent de ce que j’ai vécu en 2009, celle qui début s’annonce somme toute excitante. J’ai commencé un nouvel emploi en novembre, fêté mon trentième anniversaire, j’emménage dans ma nouvelle maison dans 2 semaines, j’ai revu mes amis. Et je planifie un voyage pour l’été, possiblement au Japon. Je vous tiendrai au courant !

5 commentaires:

Roberte a dit…

Continue de tenir ce blog qui tient lieu de journal personnel......et de nouvelles pour nous.
Ca semble plus facile a écrire qu'à dire....qu'en penses-tu?

Vivian a dit…

J'ai adoré lire ce bilan... Que j'attendais impatiemment. Et ça m'a beaucoup ému... ça me rend triste que ce voyage soit terminé, car je buvais de tes aventures, mais je sais que tu vas continuer d'écrire et de voyager.

Merci de m'avoir inspirée... inspirée à retourner en Asie.. on my own. Et de m'avoir donné le goût d'explorer tous ces endroits. Tu as vécu là une expérience inoubliable, et je t'admire tant pour ton courage.

Bonne année gorgeous... je te souhaite beaucoup de bonheur dans ton nouveau chez toi, du confort, un boulot que tu aimes, et des voyages...

Je t'attends au Japon. Quand tu veux.

xx

GenP a dit…

J'ai adoré te lire pendant tout ton périple. J'ai revu à travers tes yeux les endroits où j'étais déjà allée. J'ai découvert de nouveaux endroits, tu m'as inspirée à aller en Nouvelle-Zélande (merci, merci, merci!). Je comprends ta nostalgie, tout le monde qui est parti longtemps (je m'inclus) te dira que cette expérience sera avec toi toute ta vie et que même dans 10 ans tu te souviendras d'anecdotes que tu avais oubliées et dont tu comprendras le sens seulement à ce moment-là.
J'adore l'idée de Roberte, mais la décision te revient entièrement.
Quand la poussière sera retombée, on s'organisera pour se voir.

Gen
xx

suzanne halley a dit…

Bonjour Annie,

Ben voilà toute bonne chose a une fin...et un commencement!...Je suis certaine que l'année qui s'amorce t'apportera tout autant, à différents niveaux. Ce que tu as vécu est une expérience extraordinaire et je suis vraiment contente que tu aies été jusqu'au bout de tes projets. J'envie ton courage, ta détermination: ayant été élevée à avoir peur de tout, je n'ai jamais osé oser. Je peux te dire que le massage au Vietnam n'aurait jamais eu lieu...et s'il avait eu lieu, ma foi, j'en aurais eu un traumatisme!...
Je t'embrasse fort et te souhaite une superbe de belle année!

Suzanne

Roberte a dit…

J'aimerais bien si tu faisais un recap de 2010...un an apres!